Durrenentzen 74 e anniversaire de la libération du village « J'y ai vu tomber mon capitaine »

Publié dans le panorama le Dimanche 03 février 2019 à 08:44:08

© Dna, Dimanche le 03 Février 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Durrenentzen 74 e anniversaire de la libération du village
« J'y ai vu tomber mon capitaine »
Le 31 janvier 1945, le village de Durrenentzen était libéré. Jeudi soir le village s'est souvenu au cours d'une cérémonie qui s'est déroulée place Jacques Courant, devant le monument aux morts.
 

 
Marcel Boscher, 97 ans, et Claude Vedrenne, 93 : deux alertes commandos qui ont combattu pour libérer le village.
Sur la place étaient présents deux anciens commandos : Marcel Boscher, 97 ans depuis le 1er janvier, s'est déplacé depuis Rambouillet et Claude Vedrenne, 93 ans, qui a fait le déplacement depuis Cannes.

Nombreuses étaient les personnes présentes pour assister à la cérémonie orchestrée par l'adjoint Thierry Marantier.

Après l'accueil et la montée des couleurs, le maire Paul Bass, a salué plus particulièrement les deux anciens commandos : « Leurs rangs s'éclaircissent, ils ne sont plus qu'une poignée, mémoire vivante de notre libération, on peut les voir, ils sont là, toujours fidèles à leurs camarades tombés au combat à leurs côtés.

Ce sont eux, avec leur courage, leur détermination, leur abnégation, qui sont venus à bout du verrou allemand qui tenait notre village ».

Le maire a terminé le récit de cette terrible nuit : « Nous nous devons de faire perdurer cette mémoire, afin que jamais nous n'oubliions que c'est à ces hommes-là que nous devons de vivre dans un pays libre et démocratique ».
Trois gerbes déposées

Marcel Boscher a lu un à un les noms des 20 commandos morts au champ d'honneur, une bougie a été allumée pour chacun d'eux.

Trois gerbes ont été déposées, la première par Raymond Valli, délégué nord est des anciens du 1er bataillon de Choc et Cnec, la seconde pour les commandos par Marcel Boscher et Claude Vedrenne, la dernière pour la commune par le maire Paul Bass, le député Eric Straumann, la conseillère départementale Betty Muller, Christian Klinger, président des maires du Haut-Rhin.

Les enfants de la chorale du RPI ont interprété Le chant des partisans, puis l'assemblée a chanté La Marseillaise accompagnée à la trompette par Charline Husser et Patrick Kloepfert.

Les porte-drapeaux ont été salués par les élus, avant de se rendre dans la salle des fêtes pour la suite de la cérémonie.

Marcel Boscher, de sa magnifique voix en rien altérée par l'âge, a entonné La Marche 1er Commando de France, suivi par Le chant du départ, repris en choeur par quelques personnes dans la salle. A relever que M. Boscher a chanté a capella et sans note.

Claude Vedrenne, a fait part de ses souvenirs. Il y a 74 ans le village n'était pas le même, la place devant l'église lui avait paru immense, plus grande que la place de la Concorde... Il confia encore, que vêtu de kaki, ils étaient une cible idéale dans la neige. Il a alors chipé une chasuble blanche à l'église pour passer inaperçu. « Merci de la mémoire que vous entretenez, Durrenentzen était le dernier village, j'y ai vu tomber mon capitaine ».