Prélévement à la source : les derniers conseils

Publié dans le panorama le Mercredi 30 janvier 2019 à 06:43:10

© L'alsace, Mercredi le 30 Janvier 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF
Prélévement à la source : les derniers conseils
 

 
Le prélèvement à la source est applicable depuis cette année. Photo Julio PELAEZ
En cette fin de janvier, le versement des salaires du privé avec un net à payer en baisse s'annonce comme l'heure de vérité du prélèvement de l'impôt à la source applicable depuis 2019. Et peut-être un choc pour les quatorze millions de salariés imposables qui auront l'impression de voir leur pouvoir d'achat diminuer. Qu'est-ce qui change concrètement ?
Fiche de paie

Le bulletin de paie nouveau présente désormais deux lignes.

- Le net à payer avant impôt sur le revenu qui correspond au montant réel du salaire. Le gouvernement a exigé qu'il apparaisse en un peu plus gros : il s'agit de démontrer noir sur blanc que la rémunération versée par l'entreprise reste inchangée (sauf augmentation ou diminution décidée par l'employeur).

- Le net à payer après impôt sera la somme versée au salarié sur son compte bancaire. Elle correspond au salaire, une fois déduite la mensualité de l'impôt sur le revenu versé directement par l'entreprise auprès de l'administration fiscale. Cette mensualité est liée au taux de prélèvement choisi par le contribuable et communiqué cet été par l'administration à chaque foyer fiscal. Il a été calculé en fonction du niveau d'imposition établi sur la base des revenus 2017. Attention donc à ne pas confondre taux de prélèvement et taux d'imposition. Pas de modifications pour les 11 millions de salariés qui ne sont pas imposables.
La déclaration de revenus

Le prélèvement à la source ne fait pas disparaître la déclaration annuelle de revenus à laquelle doivent se plier 38 millions de foyers fiscaux. Cet exercice obligé permet d'actualiser son niveau d'imposition et dorénavant son taux de prélèvement. En ligne ou sur papier, la déclaration sera à remplir entre avril et juin comme par le passé. En 2019, les contribuables devront déclarer leurs revenus de 2018. Chaque année en septembre, l'administration fiscale transmettra un taux de prélèvement actualisé à l'organisme chargé de collecter l'impôt (entreprise, Pôle emploi, caisses de retraite et d'assurance maladie...).
Revenus annexes

Le prélèvement à la source appliqué en douze mensualités sur le bulletin de paie ne prend pas en compte l'imposition applicable à d'autres revenus que peut percevoir le salarié et qui n'ont pas été transmis à l'employeur. Le montant de l'impôt (sur des revenus locatifs par exemple) sera prélevé directement par l'administration fiscale sur le compte bancaire du contribuable. Les intérêts de produits d'épargne imposables font aussi l'objet d'un prélèvement sur produit bancaire.
Une ligne téléphonique

En cas de changement de situation « significative », le salarié ou indépendant peut en informer l'administration fiscale qui pourra réviser en cours d'année le taux de prélèvement. Trois contacts à consulter :

- Le site impots.gouv.fr

- www.economie.gouv.fr/prelevement-a-la-source

- Un numéro téléphonique 0 809 401 401