Guebwiller Journal au collège :c'est parti

Publié dans le panorama le Mercredi 30 janvier 2019 à 06:02:21

© L'alsace, Mercredi le 30 Janvier 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF
Guebwiller Journal au collège :c'est parti
 

 
Les élèves de la classe de 4e6 du collège Victor-Schoelcher d'Ensisheim ont participé à leur premier échange avec l'une de nos journalistes hier après-midi. Photo L'Alsace/Audrey Nowazyk
L'opération Journal au collège, portée depuis vingt ans par L'Alsace, avec le soutien du Département et de l'Éducation nationale, a débuté il y a une dizaine de jours.

Dans la région de Guebwiller, ce sont cinq classes qui sont concernées : deux classes de 3e (collège Jean-Moulin à Rouffach et collège Schoelcher à Ensisheim) et une classe de 4e (collège Schoelcher à Ensisheim), ainsi qu'une classe de 5e et le club presse de l'Institution Champagnat à Issenheim.
La fabriquede l'info

Pendant trois mois, les élèves participants à l'opération vont recevoir L'Alsace tous les matins. Ils vont le lire, l'étudier mais surtout, accompagnés par des journalistes professionnels, ils vont passer aux exercices pratiques. Leur mission ? Écrire une page de journal par classe, laquelle sera publiée dans une édition spéciale au mois de mai.

Éducation aux médias mais aussi choix des sujets et des angles, interviews, vérifications des informations, prises de vues, écriture... Ils vont plonger dans la fabrique de l'info, comme des journalistes en herbe. Journal au collège devrait aussi leur permettre de porter un regard différent sur le territoire où ils vivent et les gens qui les entourent. Tout en travaillant avec sérieux, ils devraient y prendre plaisir.

Hier après-midi, alors que les 4e d'Ensisheim rencontraient pour la première fois la journaliste qui va les guider, les élèves de Champagnat étaient accueillis au siège du journal, à Mulhouse. Ils ont rencontré des journalistes du JDE (Journal des enfants) mais aussi des services sports, icono et multimédia. Ils se sont également essayés à l'interview filmée sur téléphone portable. Enthousiastes, certains ont déjà trouvé le sujet qu'ils veulent traiter.