économie et emploi Voeux de Mulhouse Alsace Agglomération : Un enjeu collectif

Publié dans le panorama le Mercredi 23 janvier 2019 à 06:15:00

© Dna, Mercredi le 23 Janvier 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

économie et emploi Voeux de Mulhouse Alsace Agglomération
économie et emploi Voeux de Mulhouse Alsace Agglomération : Un enjeu collectif
600 représentants du monde économique ont participé à la cérémonie de voeux organisée par Mulhouse Alsace Agglomération (m2A) en présence des élus des communautés de communes voisines du sud Alsace. Une cérémonie peu conventionnelle où les hommes politiques ont discuté avec les chefs d'entreprise.

 
Une partie de l'équipe d'élus et de chefs d'entreprise qui coconstruit le développement du sud Alsace, au centre Fabian Jordan, président de m2A et Gilbert Stimpflin, président de la CCI Grand Est. A droite : Pierre Guilleminot, directeur général de Eiffage Energie Systèmes-Clemessy.
Et pour une fois, les élus ont moins parlé que les représentants du monde économique. Ainsi Pierre Guilleminot, directeur général de Eiffage Energie Systèmes-Clemessy a ouvert le débat : « Notre enjeu est collectif. Il s'agit de l'emploi par exemple. Des centaines d'emplois sont à pourvoir alors que le chômage baisse peu. Il faut aussi promouvoir ce territoire qui a un potentiel incroyable, qu'il faut transformer en attractivité réelle ».

Des propos qui entraient en résonance avec la fameuse expression de « coconstruction » employée par le président de m2A, Fabian Jordan... depuis son élection. « Et je suis fier de cette pratique de coconstruction, je suis un homme pragmatique, concret, je me base sur des valeurs partagées d'écoute, de respect, d'esprit d'équipe, de valorisation réciproque. C'est ce qui apporte la confiance. Et les résultats sont là », a-t-il affirmé.

Pour parler de ces résultats, la parole a été donnée aux chefs d'entreprise qui ont participé aux ateliers « Mulhouse attractiv'», une réflexion sur l'attractivité du territoire lancée en concertation avec la Chambre de commerce et d'industrie.
Les 10 propositions issues de la réflexion « Mulhouse attractiv'» et qui seront mises en oeuvre

150 personnes ont participé à ces ateliers et un noyau dur a travaillé dans quatre ateliers. Dix projets en émergent et seront miss en oeuvre progressivement à l'horizon 2020.

- création d'une offre scolaire internationale pour faire venir, et rester, des ménages intéressés par ce type de scolarité pour leurs enfants

- création d'une cellule d'accueil pour les nouveaux arrivants, destinée à faciliter leur installation

- création d'un pack d'accueil pour les étudiants

- renforcement et structuration des propositions touristiques dans tout le sud Alsace

- création d'un événement majeur qui devienne significatif à l'échelle du territoire

- appel à projets urbains innovants pour la reconversion des quartiers anciens

- lancement d'une campagne «made in Mulhouse sud Alsace»

- développement du salon Industrie du futur

- organisation d'un réseau d'ambassadeurs, dont le lancement est programmé pour le printemps prochain

- embauche d'un business développeur

Le portail d'entrée unique en m2A pour les étudiants, les cadres et les entreprises est déjà opérationnel.
Des opérateurs privés pour les ports de Mulhouse Rhin : Ile Napoléon, Ottmarsheim et Huningue

Gilbert Stimpflin, le porte-parole du monde économique se satisfait de ces propositions : « J'ai besoin d'un monde politique, d'élus qui soient des facilitateurs, un monde politique qui me comprenne. Car nous sommes plus forts ensemble. » Il illustre son propos par l'exemple d'une coconstruction réussie avec l'Etat, le monde politique et la CCI dans le dossier des ports de Mulhouse Rhin. Après deux ans de discussion autour de la sortie de concession et de grandes complexités juridiques, les ports de Mulhouse Rhin (Ile Napoléon, Ottmarsheim et Huningue), vont être gérés à travers une Semop (une société d'économie mixte à opération unique), présidée par Gilbert Stimpflin. Des opérateurs privés vont entrer dans le capital de cette société et apporter aux ports le trafic nécessaire.

D'autres projets traversent le territoire de m2A pour l'année 2019 :

- le projet de Maison de l'industrie qui s'installera sur le site de KMO, dans le quartier Fonderie

- en matière d'agriculture, le projet des Champs du possible est à l'étude autour de la thématique des circuits courts (TIGA)

- la nouvelle unité de méthanisation

- le learning center à l'UHA

- l'école du numérique 4.0

- la gestion de l'après-Fessenheim

- le raccordement des sites hospitaliers à la centrale thermique de l'Illberg pour moins d'émissions de gaz à effet de serre, pour sécuriser la fourniture en énergie et de ne plus dépendre des énergies fossiles...

- le développement de DMC et des zones d'activités, tant à la gare de Mulhouse que sur les sites plus lointains comme Marie-Louise

- l'élargissement du pôle métropolitain à Saint-Louis et Haguenau, qui sera officialisé en mars prochain et prendra l'appellation « Le pôle métropolitain d'Alsace ».

« Notre rôle est d'apporter du sens et de la cohérence à la richesse des initiatives locales, au travers d'un grand projet de territoire à l'horizon 2030, qui tienne compte de nos particularités : ville centre dynamique, communes périphériques volontaires, Sud-Alsace soudé et concurrentiel, espace transfrontalier hyperconnecté. Nous voulons faire venir plus d'entreprises, plus de salariés qualifiés, plus d'étudiants, plus de touristes, pour créer toujours plus de richesses et permettre aux habitants de s'épanouir chez nous, et de partager ce sentiment de fierté d'appartenir à notre territoire. Et nous ne lâcherons rien, » a promis Fabian Jordan.
Françoise Zimmermann