EnsisheiM Syndicat mixte de la Thur aval : Un projet de centrale

Publié dans le panorama le Mercredi 23 janvier 2019 à 06:08:25

© Dna, Mercredi le 23 Janvier 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

EnsisheiM Syndicat mixte de la Thur aval
EnsisheiM Syndicat mixte de la Thur aval : Un projet de centrale
Le syndicat mixte de la Thur aval s'est retrouvé à Ensisheim pour une visite des travaux effectués sur les digues en amont de la ville avant de tenir ses assises annuelles.

 
Olivia Ghazarian Fait découvrir aux élus du syndicat les travaux réalisés sur les berges de la Thur à l'entrée d'Ensisheim.
L'occasion de passer en revue les opérations réalisées au cours de l'année écoulée, les travaux encore en cours, ceux programmés et restant à réaliser ainsi que le programme prévu pour 2019, sur le tronçon de la Thur de Wittelsheim à Ensisheim.

Ont notamment été réalisés ou sont en cours : le rognage des souches après les coupes sélectives sur la rive droite de la digue à Ensisheim ; un enrochement sec de la berge en rive droite à Ungersheim pour remédier à l'érosion de la berge après des crues, ainsi qu'une amélioration de l'écoulement de la prise d'eau de l'Écomusée ; des plantations pour stabiliser la berge en rive gauche à Staffelfelden ; des coupes sélectives et des enlèvements d'embâcles dans le lit mineur pour améliorer l'écoulement de l'eau en période de crue ; des mises aux nomes des accès aux digues de la Thur et le renouvellement des barrières d'accès ; des études de danger sur les digues ; un diagnostic sur l'essai d'injection de coulis béton en 2015 pour la consolidation du seuil maçonné à Ensisheim Sont programmés, mais restent à réaliser, pour un montant de 500 000 EUR: la mise aux normes de la digue en rive droite, en amont de la voie ferrée à Wittelsheim-Staffelfelden ; le confortement de la digue en amont de la RD 429 à Pulversheim, en aval de la passerelle piétonne à Ungersheim et au niveau de la confluence avec l'Ill à Ensisheim ; des réfections et des consolidations de seuils à Wittelsheim et à Staffelfelden ; la poursuite de la lutte contre la renouée du Japon à Staffelfelden par Éco-pâturage ; la réhabilitation d'une zone humide en rive gauche et la renaturation de la forêt en rive droite entre Staffelfelden et Pulversheim.
Des études cette année

C'est un projet qui est dans les tiroirs depuis cinq ans. Dans les tiroirs parce que ça n'a pas l'air d'avancer, alors qu'il pourrait très bien s'inscrire dans la politique du recours aux énergies renouvelables. En 2013, le syndicat avait fait le constat que la Thur présente une pente très importante entre Cernay et Staffelfelden. Du fait des affaissements miniers, 17 seuils ont été aménagés pour corriger les effets de ces affaissements. Le dénivelé de la rivière atteint ainsi plus de 25 m sur une longueur de 2 500 m, soit une pente moyenne supérieure à 1 %, ce qui est élevé pour une rivière de plaine. On estime que le débit d'équipement d'une microcentrale hydroélectrique serait de l'ordre de 6 m3/seconde, soit une puissance brute potentielle exploitable d'environ 1,45 MW permettant l'entraînement d'une génératrice d'une puissance électrique supérieure à 1 MW. Par ailleurs, la berge en rive droite est libre de bâtiments et de routes. C'est une propriété privée du syndicat, ce qui permettrait la pose d'une conduite forcée enterrée sans difficultés administratives ni foncières. Enfin, la Thur est déjà, dans ce secteur, fortement artificialisée et n'est pas classée en « liste 1 » au titre des poissons migrateurs.
On en parle depuis 2013

Le syndicat a décidé de reprendre l'étude d'avant-projet, engagée en 2013, (il avait alors débloqué 20 000 EUR de crédit pour une étude d'aménagement) pour la réalisation de cet équipement qui permettrait d'investir une partie des réserves financières du syndicat afin de générer des recettes pérennes pour alimenter son budget pour les trente prochaines années. Un autre secteur est concerné en aval de Staffelfelden et des études plus poussées seront lancées au courant de l'année L'étude d'aménagement hydroélectrique de Wittelsheim à Staffelfelden et l'aménagement d'un déversoir en rive gauche à Ensisheim, décidés en 2013 et devenus caduques après cinq années, sont réinscrits au programme. L'ensemble des projets représente un total de 783 450 EUR financés par les communautés de communes et d'agglomération pour les travaux inscrits au GEMAPI, par les communes et le département pour ceux qui ne le sont pas.
JMS