Grand Est parmi les lauréats du plan « French Tech Seed »

Publié dans le panorama le Mercredi 23 janvier 2019 à 05:56:47

© Dna, Mercredi le 23 Janvier 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Innovation
Grand Est parmi les lauréats du plan « French Tech Seed »
Ce jeudi ont été dévoilés les premiers lauréats de l'appel à manifestation d'intérêt French Tech Seed, dédié à l'accompagnement et la sélection de projets innovants dans des technologies de rupture. Le Consortium Grand Est, emmené par la Satt Conectus, a été sélectionné.
 

 
Les trois Sociétés d'accélération du transfert de technologies (Satt) du Grand Est, l'incubateur Semia (avec ses antennes de Strasbourg, Mulhouse, Metz, Reims et Charleville-Mézières), le pôle de compétitivité BioValley et l'Institut Hospitalo-Universitaire de Strasbourg (IHU) : tels sont les membres du nouveau consortium labellisé cette semaine dans le cadre de l'appel à manifestation d'intérêt « French Tech Seed ».

Dix-huit consortiums constituant une « première vague de lauréats » ont ainsi été sélectionnés à travers la France. « Apporteurs d'affaires », ils ont pour mission d'oeuvrer de concert au repérage, à l'accompagnement et à la sélection de projets innovants dans le secteur de la DeepTech, autrement dit l'émergence de technologies de rupture nécessitant des temps longs de maturation.
Un fonds de 400 millions d'euros

Les premiers projets devraient être sélectionnés par le Consortium début 2019 en vue d'un accompagnement au sein de l'écosystème régional de l'innovation.

Annoncé en juin dernier par le Premier ministre, le fonds d'investissement French Tech Seed est doté de 400 millions d'euros issus du Programme d'investissement d'avenir et est opéré par Bpifrance.