Bonus-malus des CDD :ça coince

Publié dans le panorama le Mercredi 23 janvier 2019 à 05:41:25

© Dna, Mercredi le 23 Janvier 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Chômage Négociations
Bonus-malus des CDD :ça coince
 

 
Nouvelle confrontation mardi sur la réforme de l'assurance chômage autour des contrats courts : le patronat veut convaincre les syndicats de renoncer à tout « bonus-malus » sur les cotisations mais reste vague sur ses propositions « alternatives » dans une négociation qui semble s'enliser.

Au départ un constat : les CDD de moins d'un mois, multipliés par 2,5 depuis 20 ans, sont à la fois une source de précarité pour les salariés et de dépenses pour l'Unédic qui finance le chômage entre deux contrats.

Dans le cadre des négociations, le patronat a envoyé aux syndicats un argumentaire destiné à enterrer « la fausse piste du bonus-malus », une promesse de campagne d'Emmanuel Macron toujours officiellement soutenue par le gouvernement. Selon les organisations patronales, ce bonus-malus serait notamment « un frein à l'activité » car « les entreprises refuseraient des commandes pour ne pas avoir à embaucher des contrats courts » ; il « fragiliserait les entreprises en difficulté » qui doivent licencier.
Prochaine réunionle 31 janvier

« Le document est peu étayé », juge Marylise Léon (CFDT), et ne répond pas à la proposition de son syndicat de mettre en place « une cotisation dégressive » en fonction de la durée du contrat. Dans sa note, le patronat estime que « d'autres voies peuvent être trouvées pour modérer le recours aux contrats de courte durée, faciliter l'accès durable à l'emploi et sécuriser le parcours des personnes en contrats courts récurrents ». Mais il ne cite pas ces « voies » et c'est bien là tout le problème pour les syndicats. La prochaine et pour l'instant dernière réunion est programmée, le 31 janvier