La saga des trois macarons en Alsace

Publié dans le panorama le Mardi 22 janvier 2019 à 05:54:15

© L'alsace, Mardi le 22 Janvier 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF
La saga des trois macarons en Alsace
 

 
 
De 1994 à 2009, l'Alsace (en incluant la Lorraine proche, l'Arnsbourg à Baerenthal) a compté jusqu'à trois restaurants triplement étoilés au guide Michelin. Tout a commencé avec l'Auberge de l'Ill, à Illhauesern, qui accroche trois macarons dès 1967. Le restaurant des Haeberlin est rejoint par Emile Jung, du Crocodile, rue de l'Outre à Strasbourg, en 1989 . Ils seront deux restaurants triplement étoilés jusqu'en 1994. C'est alors que les rejoint Antoine Westermann, au Buerehiesel : jusqu'en 2001, leurs trois restaurants auront chacun trois étoiles. En 2002, Le Croco n'a plus trois étoiles, mais le club des triplement étoilés intègre un nouveau membre : L'Arnsbourg de Jean-Georges Klein à Baerenthal. Jusqu'en 2006, il y a donc encore trois restaurants triplement étoilés en Alsace : l'Auberge de l'Ill, l'Arnsbourg et le Buerehiesel. À partir de 2007, Le Crocodile et le Buerehiesel n'ont plus trois étoiles, seuls l'Arnsbourg et l'Auberge de l'Ill ont les trois macarons. Jusqu'en 2016 où, à son tour, l'Arnsbourg perd sa troisième étoile. Depuis lors, l'Auberge de l'Ill était le seul restaurant triplement étoilé en Alsace.