Musées Le bilan de l'année 2018 : La Cité de l'auto remet le couvert

Publié dans le panorama le Mardi 22 janvier 2019 à 05:44:46

© Dna, Mardi le 22 Janvier 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

Musées Le bilan de l'année 2018
Musées Le bilan de l'année 2018 : La Cité de l'auto remet le couvert
En 2018, la Cité de l'auto a accueilli 192 000 visiteurs et s'apprête à fêter dignement les 110 ans de Bugatti en 2019. Et les restaurants vont changer de main dans les prochains mois.

 
Admirer les Bugatti historiques puis faire un tour en Bugatti Veyron ? Ce sera possible en 2019 à la Cité de l'auto de Mulhouse dans le cadre des 110 ans de la marque alsacienne.
190 000 visiteurs en 2017, 192 000 en 2018 et donc une petite hausse de fréquentation l'an passé à la Cité de l'auto de Mulhouse. « Comme tout le monde, on a souffert de la canicule en juillet. Par contre, on a eu un rebond important après, en particulier grâce à l'exposition sur les Porsche de Régis Mathieu. En faisant une exposition décalée, sur le design, on a surtout attiré des personnes qui ne venaient pas que pour les voitures », souligne Aurélien Weisrock, le directeur de la Cité de l'auto, arrivé à Mulhouse en cours d'année. « La relance du festival auto a été importante pour nous. Et cette année, les 29 et 30 juin, avec tout le roulage à l'autodrome, on veut faire encore mieux. » Il y aura forcément une exposition temporaire « d'envergure nationale » promet le directeur, mais pour l'instant motus et bouche cousue. On sait juste que ce ne sera pas en lien avec les 110 ans de Bugatti.

Pourtant la marque alsacienne sera très largement mise en avant en 2019, avec en particulier un partenariat inédit avec la maison Bugatti de Molsheim. La Cité de l'auto emmènera une Bugatti historique sur le stand Bugatti au salon Rétromobile à Paris et, surtout, proposera 110 baptêmes en Bugatti Veyron, à partir du mois de juillet. Organisation, lieu, tarif... on vous dira tout dans quelques jours, au moment de l'ouverture des préréservations.
Un restaurant nommé Fangio

« On va également proposer un produit My Classic Cab avec départ depuis Colmar en voiture ancienne, repas dans un bon restaurant, circuit dans le vignoble, visite de la Cité de l'auto et retour à Colmar en train sur une journée », annonce Aurélien Weisrock qui organisera un week-end exceptionnel, le 28 avril, dans le cadre des Journées nationales des véhicules d'époque. « Mon souhait est vraiment de faire de la Cité de l'auto un lieu de vie pour les clubs de collectionneurs. Le 28 avril doit permettre aux clubs de se retrouver ici. » Spectacle En piste ! (8e saison), Week-end en uniformes, Bienvenue en Amérique restent à l'agenda de la Cité de l'auto, contrairement au Bal des populaires et à Motomania.

« On garde une date en septembre pour créer un événement en lien avec l'exposition temporaire », détaille le directeur du musée, qui annonce de gros changements du côté des deux restaurants. « Nous les reprenons en gestion propre (la restauration était assurée par Elior depuis 2011) pour ouvrir un restaurant argentin baptisé Le Fangio, à la place de L'Atalante. Et le self sera également refait pour proposer des plats essentiellement alsaciens. Là encore, on veut que ce soit un nouveau lieu de vie mulhousien. »

En 2019, Aurélien Weisrock veut « reconnecter » le musée emblématique de Mulhouse avec l'environnement du Sud Alsace. Vaste programme.
Textes : Laurent GENTILHOMMEet Pierre GUSZ