La France compte-t-elle trop d'élus ?

Publié dans le panorama le Mardi 22 janvier 2019 à 05:24:33

© Dna, Mardi le 22 Janvier 2019
Droits de reproduction et de diffusion réservés
Télecharger la version PDF

 

La France compte-t-elle trop d'élus ?
Tout au long du débat, nous vous donnerons des clés de compréhension sur les principales questions posées par le président dans sa lettre aux Français.
 

 
La France détient le record absolu du nombre d'écharpes d'élus... mais les mandats reposent pour les trois-quarts sur le bénévolat.
« Faut-il, et dans quelles proportions, limiter le nombre de parlementaires ou autres catégories d'élus ? »
En réclamant la dissolution de l'Assemblée nationale, la démission du gouvernement ou encore la destitution du président de la République, les gilets jaunes ont bousculé la démocratie représentative comme rarement dans l'histoire du pays.
Trop d'élus en France ?

Au 1er janvier 2018, la France comptait 510 257 élus (en excluant les conseillers communautaires, issus des conseils municipaux), soit un élu pour 132 habitants. On compte un élu pour 529 habitants en Allemagne et un pour 2 603 habitants au Royaume-Uni ! Pourtant, le nombre de parlementaires nationaux (925) rapporté à la population (un pour 72 320 habitants) se situe dans la moyenne européenne. L'Italie et le Royaume-Uni en ont plus que nous, l'Espagne et l'Allemagne moins.

L'écart avec nos voisins s'explique donc par le mille-feuille territorial. La France compte à elle seule plus de communes que les 27 : 35 000 environ, dont 53 % ont moins de 500 habitants. Cela fait une commune pour 1 900 habitants en France, contre une pour 7 348 habitants en Allemagne (qui compte 11 275 communes), une pour 7 474 habitants en Italie (8 092 communes) ou encore une pour 6 379 habitants au Royaume-Uni (10 375 communes). Autre particularité, il existe deux échelons d'élus entre la commune et la région : le département créé en 1790 et les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI ou intercommunalités). Dans sept des douze plus grands pays européens, il en existe un, qui est en fait un support administratif de régions trop grandes ou de communes trop petites, et dans cinq autres pas du tout.

En revanche, 350 000 élus sont bénévoles et les autres en moyenne moins indemnisés que leurs homologues des pays voisins. Un parlementaire italien gagne ainsi 125 500 euros par an contre 85 371 pour un Français.